Le guide de la formation immobilier : tout savoir !

Sommaire

Vers quelle formation immobilier vous tourner ?

Voici un guide de la formation immobilier qui vous présente les nombreuses opportunités professionnelles qu’offre le domaine de l’immobilier. 

Parmi les secteurs qui recrutent le plus en France, celui de l’immobilier tient une bonne place. Entre 5000 et 7000 postes sont créés chaque année.

L’immobilier, en plus d’être le 6ème employeur de France, est également le 2ème secteur créateur de richesse après la fonction publique. Soit l’assurance d’avoir un emploi pour de longues années dans un premier temps. 

Mais également, il offre de grandes possibilités d’évolution de carrière à qui souhaite s’y engager.

Par ailleurs, travailler dans l’immobilier, c’est toucher à de nombreux domaines comme le juridique, le commercial ou encore la technique. 

Alors quelle formation suivre pour pouvoir faire carrière dans le secteur ?

Avec quel diplôme peut-on démarrer ? Et vers quoi se spécialiser ? 

Découvrez tout ce que vous devez savoir dans ce guide de la formation immobilière pour commencer, travailler ou évoluer dans les métiers de l’immobilier.

 

Qu’est-ce qu’une formation en immobilier ?

 

Pour pouvoir travailler dans le secteur immobilier, il est indispensable d’avoir suivi une formation. L’objectif d’une formation immobilière est de transmettre aux étudiants les connaissances techniques concernant les caractéristiques de biens immobiliers :

  • leur valeur selon leur année de construction,
  • les matériaux utilisés,
  • les avantages et inconvénients selon les lieux géographiques
  • et bien d’autres critères. 

La formation en immobilier vise également à leur donner des notions juridiques, car le monde de l’immobilier est réglementé et lié à de nombreuses obligations légales.

Elle leur donne un bagage commercial pour qu’ils sachent plus tard présenter leurs produits et négocier avec leurs clients, partenaires, mandataires ou investisseurs. 

Enfin, un professionnel de l’immobilier est une personne qui doit avoir des compétences en communication, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

Il est possible d’accéder aux métiers de l’immobilier grâce à une formation initiale de niveau Bac+2.

Même avec un diplôme, le professionnel de l’immobilier est obligé de se former régulièrement pour se mettre à jour de l’évolution du métier

En effet, son activité, particulièrement en agence, est conditionnée par la possession de la carte Transactionnelle immobilière (ou carte T). Cette carte professionnelle est renouvelable tous les 3 ans à condition de suivre une formation de 42 heures.

A savoir : Une formation immobilier est donc indispensable pour toute personne débutante souhaitant travailler dans le secteur, mais également pour les professionnels déjà actifs pour continuer à exercer.

 

Les débouchés des formations en immobilier

 

Comme dit plus haut, le secteur de l’immobilier offre une large variété de postes et d’emplois.

En fonction de vos objectifs ou du type de poste visé, la formation à suivre ne sera pas la même.

Les formations peuvent être divisées en 3 groupes correspondant au nombre d’années que vous êtes prêt à prendre pour vous former. Vous pouvez donc choisir pour une formation de niveau Bac+2, Bac+3 ou Bac+5.

 

Débouchés formation de niveau Bac+2

 

Le diplôme initial permettant de travailler dans la vente, la négociation ou le conseil en immobilier est le BTS PI, c’est-à-dire le Brevet de Technicien Supérieur spécialité Professions Immobilières.

C’est lui qui vous ouvrira les portes du secteur immobilier. Ce diplôme national est accessible à toute personne ayant obtenu le Baccalauréat, même depuis plusieurs années. 

La formation est assez générale mais aborde un grand nombre de notions qui constituent une base parfaite pour débuter dans le métier.

Les métiers à la clé de ce diplôme sont : 

  • agent immobilier, 
  • négociateur immobilier, 
  • conseiller en immobilier, 
  • vendeur en immobilier, 
  • courtier immobilier
  •  conseiller commercial en immobilier.

 

Débouchés formation de niveau Bac+3

 

La licence professionnelle, ou le Bachelor en immobilier, offre un diplôme de niveau Bac+3 plus approfondi dans les connaissances de gestion et d’administration de biens.

Celle-ci s’apparente à une formation en immobilier commercial. En complément des notions acquises via le BTS P.I., l’élève aura un bagage commercial et juridique plus conséquent, en plus de découvrir la gestion et le développement d’un patrimoine immobilier. 

L’apprentissage de langues étrangères fera notamment la différence. Ce qui lui ouvre des portes vers des métiers à responsabilités, pouvant être exercés à l’international. Ce diplôme est donc plus professionnalisant que le précédent.

 

Avec un diplôme de niveau Bac+3, l’élève peut prétendre aux postes suivants : 

  • manageur, directeur ou responsable d’agence ; 
  • administrateur de biens immobiliers, notamment en entreprise ; 
  • collaborateur auprès des sociétés d’investissements mobiliers et immobiliers ; 
  • directeur de copropriété.

 

Débouchés formation de niveau Bac+5

 

  1. A ce niveau, plusieurs établissements proposent les formations dans des langues étrangères comme l’anglais. 
  2. Cette formation vise clairement les métiers à l’international, en plus former ses élèves à des postes à responsabilités. 
  3. La particularité de ce niveau de formation est que la plupart des candidats se spécialisent d’un point de vue technique : techniques financières, connaissances de l’environnement légal et économique, gestion de la maintenance immobilière ou encore expertise foncière, immobilier d’investissement à l’international ou management du logement social.
  1. De manière générale, les débouchés sont les mêmes qu’avec un Bac+3 mais l’évolution sera plus rapide. La particularité de ce diplôme est que son détenteur sera en mesure de créer sa propre entreprise.
 

Débouchés suite à une formation professionnelle certifiante

 

 

Il est également possible de suivre une formation avec délivrance d’un certificat. Celle-ci offre en général un titre professionnel spécifique. Combinant quelques mois de formation théorique et quelques mois de stage en entreprise.

C’est une alternative pour les personnes ne pouvant s’engager dans un cursus universitaire.

Une formation professionnelle permet donc d’exercer les métiers : 

  • d’assistant (commercial en immobilier, de gestion locative ou administrative, de copropriété ou encore syndic) ; 
  • d’agent immobilier; 
  • de conseiller ou de négociateur immobilier ; 
  • de gestionnaire de copropriété.

 

La particularité de la formation juridique en immobilier

 

L’immobilier est indissociable du droit. En effet, chacun de ses acteurs est soumis à des obligations légales au même titre que ses produits. Toute construction, nouvelle comme ancienne, se doit de respecter les règlementations imposées par le législateur. 

Le respect des normes environnementales et les contraintes de développement durable complexifient ses différentes tâches.

Bon à savoir : il est intéressant pour tout professionnel de l’immobilier de suivre une formation juriste immobilier, soit spécialisée dans le domaine du droit immobilier, qui change et évolue souvent.

C’est dans le cadre de ces changements que la Loi ALUR, loi d’Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové, impose une obligation de formation à toute personne exerçant un emploi dans le domaine de l’immobilier.

Les obligations de formation liées à la Loi ALUR

 

L’immobilier fait partie des secteurs dits réglementés, c’est-à-dire qu’il n’est possible d’exercer une profession dans ce domaine que sous certaines conditions. Le respect des dispositions de la loi ALUR en fait partie. Promulguée le 24 mars 2014, elle impose un minimum de 14 heures de formation continue par an aux professionnels de l’immobilier, ou 42 heures sur 3 années consécutives d’exercice. 

Elle conditionne le renouvellement de la carte professionnelle immobilier, que celle-ci concerne la mention (T) de transaction sur immeubles et fonds de commerce, la mention (G) de gestion immobilière ou syndic, ou la mention marchand de listes ou prestations de services. 

Sont donc soumis à cette obligation tous les détenteurs d’une carte professionnelle d’agent immobilier, tout dirigeant d’établissement immobilier et tout employé possédant une attestation d’habilitation pour exercer dans l’immobilier.

 

Loi ALUR : le contenu de cette formation obligatoire

 

La formation Loi ALUR a pour premier objectif de garder l’agent immobilier à un niveau de compétences élevé. Celui-ci doit ainsi toujours être en mesure de répondre de façon claire, juste et correcte à ses clients ou partenaires dans tous les domaines concernant ses prestations. 

Entrent dans ce premier objectif, l’apprentissage d’une langue étrangère, la formation en management et l’apprentissage de la gestion du temps. Cette formation obligatoire pourra se faire :

sous forme de participation à des colloques ou autres actions de formation en lien avec l’activité professionnelle, dans la limite de 2 heures par an ;

au travers d’un enseignement classique, toujours en lien avec l’exercice de la profession, dans la limite de 3 heures par an.

En complément de cette mise à jour régulière, les formations obligatoires Loi ALUR visent un second objectif : une connaissance toujours actuelle et pointue du domaine. 

Cette partie est en lien direct avec l’exercice de l’activité d’agent immobilier. Ce dernier doit toujours être au fait des questions juridiques, économiques et commerciales; mais également des questions techniques concernant les domaines de l’environnement et de la transition énergétique, de l’urbanisme et de la construction et de l’habitat.

Enfin, sur le quota des 42 heures en trois ans, ou des 14 heures par an, le décret du 28 août 2015 impose aux professionnels concernés une formation de 2 heures sur les règles de déontologie. Ils doivent également être régulièrement formés sur les dispositifs de lutte contre le blanchiment de capitaux et le terrorisme.

Voici, ci-après, des exemples de formations Loi ALUR qui se présentent sous forme de modules de 2 à 14 heures selon la densité des cours :

 

Formation Loi ALUR – La sécurisation juridique de la prise de mandats

Le mandat est un élément central dans le quotidien de l’agent immobilier. C’est à travers le mandat qu’un client donne pouvoir à un professionnel de l’immobilier d’effectuer les démarches de recherche de bien immobilier à sa place. 

Ce contrat, basé sur la confiance, peut toutefois être source de conflits qui ont malheureusement souvent pour conséquence la non-rémunération de l’agent immobilier. 

Ce document, et notamment sa bonne rédaction, constitue donc la condition de la rémunération. Afin d’éviter que l’agent soit lésé, il est de surcroît primordial qu’il maîtrise les termes juridiques, obligataires, formels ou encore techniques du mandat. Et qu’il sache en sécuriser juridiquement la démarche.

Destinée à tous les professionnels de l’immobilier, cette formation nécessite d’avoir des bases et un minimum d’expérience dans la vente immobilière. Très pratique, elle permet aux agents de comprendre les tenants et aboutissants liés à leur devoir de conseil ou encore de savoir comment réagir face à un risque de blanchiment de capitaux au cours d’une transaction.

 

Formation Loi Alur – La sécurisation juridique de la transaction immobilière

 

L’objectif de tout agent immobilier est de pouvoir conduire une affaire jusqu’à la conclusion de la transaction immobilière. 

Cette opération est tout simplement la vente du bien immobilier, ou le transfert des droits sur un bien d’une partie à une autre en échange d’une somme d’argent. Les termes d’une transaction immobilière sont variés, et contiennent plusieurs clauses sur lesquelles les parties s’accordent. Ces dernières conditionnent la validation et le délai de la transaction et peuvent impacter le vendeur comme l’acheteur.

Au travers de cette formation, l'agent immobilier apprendra à maîtriser le cadre juridique de l'opération de vente immobilière, à en identifier les risques et à savoir les anticiper, mais également à sécuriser les étapes précédant la vente.

 

 

Formation Loi Alur – La location et la gestion locative depuis la Loi Alur

 

La Loi ALUR réforme la loi Hoguet, loi encadrant les métiers de l’immobilier depuis 1970, et renforce les droits des locataires. Elle durcit également les obligations des professionnels de l’immobilier, notamment des administrateurs de biens ou mandataires de gestion locative. 

Tout d’abord, le propriétaire loueur doit proposer une habitation décente à la location, répondant à certains critères en termes de qualité. Ensuite, les conditions de signature et de rupture d’un bail sont modifiées en faveur des locataires dans les zones tendues, incluant un format type de bail et d’état des lieux pour limiter les abus. Enfin, les locations meublées sont reconnues avec une obligation minimum d’équipements.

En ce qui concerne les obligations du mandataire de gestion locative, il doit faire preuve de plus de transparence dans l’exercice de son métier. Cela se voit notamment au travers des annonces immobilières qui se doivent d’être plus complètes et des honoraires de mandat de location désormais plafonnés selon les zones.

Au travers de cette formation, le professionnel de l’immobilier pourra maîtriser le cadre légal et juridique du mandat de gestion ainsi que toutes les nouvelles dispositions relatives au bail. Il est nécessaire de disposer de bases pour pouvoir suivre cette formation.

 

Formation Loi Alur – Le syndic et la gestion de copropriété depuis la Loi Alur

 

Une copropriété est constituée de plusieurs organes complexes et est régie par différents droits. En effet, l'immeuble est considéré comme un bien en indivision, donc personne morale. Le syndic de copropriété est constitué des membres copropriétaires, qui jouissent des parties privatives. 

Mais des locataires également présents dans cet immeuble ont des droits de jouissance sur les parties communes. Chaque partie a été délimitée pour que soient clairement établis les droits et obligations qui y sont liés.

Le fonctionnement du syndic de copropriété, ses modes de prise de décision et conditions d’exercice sont modifiés par la Loi ALUR. Ces modifications visent à réduire au maximum les impacts de ces coûts sur la vie des locataires et de faire en sorte que ce modèle d’habitation puisse perdurer de façon pérenne.

La formation « syndic et gestion de copropriété » permet aux agents et gestionnaires immobiliers de maîtriser la spécificité des documents de copropriété ; de comprendre le fonctionnement et l’interaction entre chacun de ses organes et d’en connaître les droits et devoirs.

 

 

Formation Loi Alur commerciale

 

Toute personne appelée à négocier, à s’entremettre ou à s’engager pour le compte de son agence trouvera grand bénéfice dans cette formation en gestion commerciale. Elle donne en effet les clés de la téléprospection, les techniques du phoning ainsi que les stratégies de négociation. 

Une personne ayant un poste à responsabilité, d’encadrement ou de direction peut participer à cette formation pour savoir gérer son temps et s’organiser entre ses différentes tâches (comme les emails), obligations et rendez-vous. Elle sera l’occasion d’apprendre la prise de parole en public ainsi que les techniques de communication.

Cette formation est indispensable à toute personne évoluant dans le domaine de l’immobilier et amenée à être en contact avec le public.

 

Formation Loi Alur – La vente immobilière et la relation client

 

Ces deux aspects sont ceux qui régissent la majeure partie du métier d’agent immobilier. Les deux sont interdépendants : pour valider une vente, il est important de soigner la relation client. Tout le processus préalable à la vente doit être correctement mené. Le premier aspect traite de la partie juridique de la transaction, et le second concerne sa partie commerciale.

A l’issue de la formation, le professionnel de l’immobilier connaîtra : 

  1. tous les aspects légaux du processus régissant la transaction de vente immobilière ainsi que les moyens de sécuriser les avant-contrats de la transaction. 
  2. Il ressortira également avec les bases et techniques fondamentales de la relation client. Soit une formation pour tout intervenant dans le cadre d’une négociation de vente ou d’un mandat immobilier.
 

 

Validité et financement de la formation Loi ALUR

 

Pour pouvoir être validée, une formation loi ALUR doit être suivie avec un organisme de formation enregistré ou installé au sein de l'Union Européenne. Celui-ci fournira une attestation au stagiaire, qui sera ensuite à remettre à la Chambre de Commerce et d'Industrie de son département à l'issue de la formation. 


Pour valider une activité au titre de la formation continue, les mêmes organismes remettent au professionnel un justificatif reprenant les objectifs, le contenu, la durée et la date de réalisation de l'activité.

 Dans le cadre d’un colloque, ce justificatif confirme que le professionnel était bien présent. Il sera également à remettre à la CCI. Ces attestations justifient que l’obligation de formation a été respectée, et permettent le renouvellement de la carte professionnelle pour une durée de 3 ans.

 

Toutes ces formations immobilières obligatoires sont accessibles à distance comme en présentiel. A cet effet, toutes les entreprises du secteur sont soumises à une obligation financière à verser à leur OPCO. Cet Opérateur de Compétences  a pour but de prendre en charge le coût de financement des formations pour tout agent qui souhaiterait se former. Ainsi, le financement des formations ne sont pas assumés par ces derniers.

 

 

Les différentes formations en immobilier

 

Formation agent immobilier

 

Le métier : Le poste le plus courant et qui fait l’objet du plus de recrutement dans l’immobilier est celui d’agent immobilier. C’est la personne que tout le monde connaît, voit, rencontre lorsqu’il passe par une agence pour la recherche de location, de vente ou d’achat d’un bien immobilier. 

Il est le protagoniste de toute transaction immobilière : de la recherche de mandats à la négociation de la vente en passant par l’évaluation du bien, la publication d’annonces ou encore les visites, il suit le parcours du bien de A à Z. 

Il peut également s’occuper de l’administration des biens de propriétaires, des relations avec les locataires, de la partie administrative mais également de l’entretien.

Bon à savoir : Son poste exige une flexibilité de temps, qu’il partage entre l’agence et les visites de maisons ou d’appartements. En plus d’être appelé à se déplacer souvent, il peut parfois faire des horaires décalés.

Qualités et compétences : Pour pouvoir exercer correctement son métier, un agent immobilier doit avoir des connaissances techniques, commerciales et juridiques. 

Il doit avoir des compétences en communication pour pouvoir inspirer confiance au premier contact ; écouter, rassurer et communiquer avec clarté pour guider ses clients dans leurs réflexions, rester calme et savoir gérer n’importe qu’elle situation avec diplomatie.

 

Formations au métier d’agent immobilier :

 

Bac+2

  • BTS Professions Immobilières 
  • BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client (NDRC) 
  • BTS Management Commercial Opérationnel (MCO)

Bac+3

  • Licence professionnelle métiers de l’immobilier : gestion et administration de biens Licence professionnelle métiers de l’immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier 
  • Licence professionnelle métiers de l’immobilier : transaction et commercialisation de biens immobiliers 
  • Licence professionnelle activités juridiques spécialité métiers du droit de l’immobilier Bachelor en immobilier : gestionnaire d’affaires immobilières

Plusieurs établissements proposent ces formations : lycées ou universités, CFA ou CCI, écoles privées et écoles de commerce, ou encore le GRETA.

Voici quelques noms d’établissements :

  • L’EFAB, École française de l’administration de biens 
  • L’ESI, École supérieure de l’immobilier L’ESPi, 
  • École supérieure des professions immobilières 
  • L’IMSI, Institut du management des services immobiliers 
  • Le VHS Business School, école du syndicat français de l’immobilier
 

Formation à distance agent immobilier

Il est tout à fait possible de suivre une formation agent immobilier à distance. L’avantage en optant pour une formation en ligne est la liberté dans la gestion de son temps. 

Totalement adaptée aux personnes déjà en activité et souhaitant se reconvertir par exemple, l’Ecole Française, ENACO comme nombreux autres établissements proposent de se former au métier d’agent immobilier depuis chez soi. Il suffit d’avoir accès à une connexion internet et de disposer d’un ordinateur et la formation peut commencer.

 

Il faut tout de même prévoir un budget pour pouvoir se former. Voici une idée de la formation immobilier a distance prix : compter entre 1 500 et 2 500 euros.

 

Durée de la formation : de 9 à 18 mois

 

Conditions d’inscription : baccalauréat et un bon dossier

 

Comment devenir agent immobilier sans le bac ?

Si vous n’avez pas obtenu votre Baccalauréat, vous pouvez tout de même viser le poste d’agent immobilier. 

La condition : avoir été salarié pendant 10 ans au minimum d’une agence immobilière auprès d’un professionnel possédant la carte T. En justifiant de vos années d’activité, vous pourrez ainsi postuler pour recevoir à votre tour la carte professionnelle tant convoitée.

 

Quel est le salaire d’un agent immobilier ?

Le  premier métier que peut exercer un étudiant sorti de sa formation immobilière est celui d’agent immobilier, exerçant en agence immobilière. 

Un agent touche en général un salaire fixe auquel s’ajoute ensuite des primes selon les transactions effectuées. Mais il peut arriver que ce salaire soit entièrement dépendant des ventes et affaires qu’il effectue. Dans ce cas-là, sa rémunération se fait par affaire menée. 

  1. En moyenne, les honoraires que touche l’agent immobilier vont de 5 à 7 % du montant des transactions.
  2. Un débutant touche donc en général entre 1 500 et 3 800 euros brut par mois, selon les transactions qu’il aura effectuées.
 

Formation négociateur immobilier

Le métier : La différence est légère entre un poste de négociateur et d’agent immobilier. 

Leur rôle sont sensiblement les mêmes : tous deux prospectent des biens et des clients ; ils sont intermédiaires entre un vendeur et un acquéreur ou entre un propriétaire et un locataire ; ils ont un devoir de conseil et d'accompagnement ; ils interviennent jusqu'à la conclusion du contrat. 

La réglementation encadrant leur métier n’est toutefois pas la même : le négociateur est considéré comme un agent commercial qui agit pour le compte d’un agent immobilier ou d’un réseau. Lié par contrat à ce dernier, il doit s’inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux. 

Il a souvent un statut de mandataire indépendant. En revanche, il ne gère pas les biens immobiliers mais son intervention est limitée à la recherche et à la rédaction des termes de la transaction.

Particularités : Ce métier implique d’aimer relever des défis. Il peut être contraignant du fait qu’il dépend des désidératas des clients et stressant également. Mais il permet à ceux qui le souhaitent d’exercer en tant qu’indépendant et de gérer ainsi leur temps comme ils le veulent. 

Un négociateur est la plupart du temps rémunéré à la commission. Compter un salaire d’environ 50 000 euros brut par an en fonction des affaires.

Qualités et compétences : Savoir parler et mettre à l’aise les gens est une qualité attendue d’un professionnel de la négociation immobilière. En plus des connaissances techniques, juridiques ou encore fiscales propres au domaine, il doit savoir conseiller, vendre et être réactif.

Il est possible de devenir négociateur immobilier avec un Baccalauréat puis quelques années d’expérience dans une agence immobilière.

Durée de la formation : de 1 à 9 mois à distance, et jusqu’à 5 ans

Formations menant au métier de négociateur immobilier :

Bac+2

  • BTS Professions Immobilières 
  • DEUST Professions Immobilières 
  • BTS Management Commercial Opérationnel (MCO) 
  • DUT Carrières juridiques

Bac+3

  • Licence professionnelle Transactions et Gestions immobilières ; 
  • Licence professionnelle Activités juridiques en Métiers du droit de l’immobilier

Bac+5

  • Management du patrimoine et de l’immobilier 
  • Master professionnel en droit de l’immobilier ou de l’habitat 
  • Master en droit de l’immobilier, urbanisme et construction.

Les établissements et centres proposant ces formations :

Lycées techniques ou privés L’ICH, Institut de la Construction et de l’Habitat L’ESPI, Ecole Supérieure des Professions Immobilières L’IFOCOP Le GRETA Nombreux centres de formation à distance.

 

Formation immobilier gestion locative

 

Le métier : Le chargé de gestion locative est une personne mandatée par des propriétaires pour gérer leurs biens immobiliers au niveau administratif, technique et financier. Ces mandants peuvent être une société foncière, des propriétaires particuliers ou encore des investisseurs. Le gestionnaire effectue également la prospection de locataires et gère toute la relation avec eux : de la visite à la gestion des contentions ou éventuels recouvrement en passant par la rédaction du bail et la collecte des loyers.

Qualités et compétences : Le chargé de gestion locative est un commercial. Il doit donc avoir un bon sens du relationnel. Une bonne connaissance du domaine de l’immobilier couplée à une rigueur personnelle est primordiale pour qu’il puisse exercer avec efficacité.

Durée de la formation : 9 mois à distance et jusqu’à 5 ans

Formations menant au métier de chargé de gestion locative :

Bac+2

BTS immobilier (BTS professions immobilières) BTS commerce international BTS Négociation et Relation Client

Bac+3

Bachelor en immobilier Licence professionnelle immobilier

Bac+5

Master en immobilier Master spécialisé en immobilier Certificat de chargé de gestion locative

Les établissements et centres proposant une formation immobilière gestion locative :

ESPI, École Supérieure des Professions Immobilières INSI, Institut National Supérieur de l’Immobilier ESI, École supérieure de l’immobilier L’Imsi, Institut du management des services immobiliers L’EFAB, École française de l’administration de biens ENACO (à distance)

 

Formation assistant en gestion immobilière

 

L’assistant en gestion immobilière est celui qui facilite le travail du responsable ou de l’équipe de l’agence immobilière. Il se charge de toutes les tâches administratives et commerciales de l’agence, et notamment en préparant les dossiers pour les transactions ou locations immobilières. Accueil physique et téléphonique des clients, suivi budgétaire des loyers, chargé de la communication et de la publicité : ses rôles sont très variés et touche-à-tout.

Ce poste ouvre vers de nombreux débouchés : agent de gestion locative, assistant syndic ou encore chargé de gestion locative.

Compétences et qualités : ce poste requiert un bon relationnel de même que des qualités d’écoute. Rigoureux, organisé et autonome, l’assistant en gestion immobilière doit également connaître les caractéristiques propres à son domaine.

En plus des formations immobilières classiques, il est possible de suivre une formation qualifiante et d’obtenir le certificat d’assistant en gestion immobilière.

Formations menant au métier d’assistant en gestion immobilière :

Bac STMG, sciences et technologies du management et de la gestion Bac pro Gestion et Administration

Bac+2

BTS Professions Immobilières Certificat Assistant Immobilier

Les établissements et centres proposant ces formations :

Ecoles et lycées IUT Universités

 

Les formations en investissement immobilier

 

Outre le point de vue des agents immobiliers, l’investissement immobilier est devenu le sésame des particuliers pour faire fortune en ce XXIème siècle. Ou du moins pour se permettre de vivre une retraite de rentiers. Un investisseur novice attend logiquement de son agent immobilier mandataire qu’il lui fournisse des explications et des conseils pour savoir où et comment placer son argent. La demande justifie donc du besoin de formation en investissement immobilier pour connaître tous les filons du domaine et savoir l’exploiter.

 

Formation immeuble de rapport

Lorsqu’on parle d’immeuble de rapport, on pense immédiatement à rentabilité. En effet, investir dans un immeuble de rapport, c’est placer son argent dans le but d’en gagner plus. Il ne suffit pas simplement d’acheter un bien et de le mettre en location pour pouvoir en espérer une forte rentabilité. Il y a en effet nombreux critères à prendre en compte pour ensuite calculer une rentabilité nette du bien : le prix d’achat, le secteur géographique, les diverses charges qui y sont liés, les loyers espérés ou encore le taux de vacance locative.

L’investisseur immobilier se doit de maîtriser tous ces critères au même titre que les questions bancaires et de fiscalité en lien avec l’acquisition d’un bien immobilier. Il doit être capable d’accompagner ses clients dans leur projet d’investissement locatif.

Beaucoup de personnes ayant réussi leur investissement dans un immeuble de rapport se transforment en formateur.

Même si leurs conseils peuvent être pertinents, il est tout de même conseillé de passer par un centre de formation reconnu et enregistré. Il faut compter environ 1 500 euros pour une formation à distance ou en présentiel.

Formation LMNP (Location meublée non professionnelle)

Grâce à la Loi ALUR, la location meublée a désormais un statut reconnu et son propriétaire est un Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). Les revenus qu’il touche grâce aux loyers rentrent dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux : ils sont donc à déclarer dans ses impôts sur le revenu. Un logement meublé doit répondre à plusieurs critères pour être considéré comme relevant du LMNP. Et pour bénéficier de ce statut, le propriétaire est aussi soumis à des conditions de ressources.

Une résidence secondaire peut avoir le statut de location meublée, ce qui attire de nombreux particuliers souhaitant en tirer profit. Le mandataire immobilier est donc là pour conseiller ses clients sur les éléments à prendre en compte ainsi que les conditions de mise en location, les éventuels risques qui y sont liés ou encore la fiscalité du bien. Mais il doit également connaître les termes légaux et contractuels de ce statut particulier tout comme être capable d’en calculer la rentabilité.

 

Formation marchand de bien

Un marchand de bien est une personne qui achète des biens dans l’objectif de les revendre à un prix plus élevé. Les biens immobiliers sont en général ceux qui font l’objet de ces transactions : parking, local commercial, maison, immeuble ou appartement. Il diffère de l’agent immobilier car en achetant les biens, il en devient propriétaire. Tandis qu’un agent immobilier est un mandataire.

Il n’est pas obligatoire de suivre une formation pour devenir marchand de biens, et il n’existe ni diplôme ni certificat pour le devenir. En revanche, acheter un bien immobilier pour le revendre avec une plus-value nécessite de bien connaître le marché de l’immobilier, d’avoir des connaissances en fiscalité, en construction et en urbanisme, et d’être un bon commercial.

Une formation marchand de bien va tout de même porter sur le choix de sa structure juridique, son statut, son régime fiscal et toutes les choses à savoir pour l’exercice de son activité. Entre dans cette formation le régime spécifique lié à la TVA.

 

Formation fiscalité immobilier locatif

Vous l’avez compris, un agent exerçant dans le secteur immobilier doit connaître les différentes obligations fiscales liées aux opérations immobilières. Et particulièrement dans le cas d’un investissement locatif. Celui-ci a en effet un impact sur la situation fiscale de tout investisseur, qu’il soit un particulier ou une entreprise. Un investissement va par ailleurs dépendre du taux de charge fiscale auquel il est soumis et des profits restants à l’issue de sa déduction.

Une formation fiscalité immobilier locatif vise donc une connaissance et une maîtrise à plusieurs niveaux : du cadre fiscal d’un investissement immobilier locatif ; des mécanismes d’imposition propres à chaque transaction ainsi que leurs impacts ; de tous les dispositifs légaux proposés par l’Etat pour faciliter l’investissement ; des structures juridiques en cas de possession d’immeuble. L’agent saura également comment faire en sorte d’améliorer la rentabilité du bien. Il faut compter environ 2 000 euros pour une formation au sein d’un réseau d’agences immobilières ou d’un organisme de formation à distance.

Pourquoi réaliser une formation immobilier à distance

La technologie facilite aujourd’hui l’accès à la formation. Parce qu’on n’a pas toujours un lycée professionnel ou une université à proximité de chez soi, opter pour une formation immobilière à distance est donc une bonne alternative. La condition bien sûr est de disposer d’une connexion internet et d’un ordinateur. Il existe des formations immobilier en ligne gratuite ; certaines sont payantes, et d’autres encore peuvent être rémunérées.

Les formations immobilier Pôle Emploi

En passant par Pôle Emploi, un demandeur d’emploi peut trouver une formation dans le domaine de l’immobilier rémunérée. Des sessions sont régulièrement organisées et prises en charge financièrement par l’organisme. Il est donc nécessaire de s’y inscrire à l’avance. En passant par le site internet, vous pourrez trouver toute les formations proposées : soit des formations dispensées par Pôle Emploi même, soit des formations dispensées par des centres de formations immobilier mais que le Pôle Emploi prend quand même en charge.

Cette alternative est très intéressante car elle permet d’obtenir un diplôme national à l’issue de la formation tout en touchant une aide financière (mais sous certaines conditions à voir avec le Pôle Emploi). Le BTS Professions Immobilières ou le Bachelor Européen Transaction Immobilière en font partie. De plus, une formation immobilier en ligne gratuite vous évite de vous déplacer : ce qui est peut être contraignant lorsqu’on est en recherche d’emploi aussi bien financièrement que logistiquement.

Les limites des formations immobilières gratuites

 

Les formations immobilières à distance gratuites sont également nombreuses sur internet. Elles permettent de découvrir le domaine de l’immobilier au travers de thématiques comme le juridique, la négociation, la communication ou encore la relation client. Dispensées en général par des agences ou des réseaux d’agences, ces formations immobilières d’entreprise ne durent en général pas plus de quelques jours et abordent quelques notions de manière générale. A l’issue de celles-ci, les agences peuvent proposer aux stagiaires ayant assisté à la formation : soit de poursuivre vers une formation plus approfondie, mais payante ; soit des offres d’emploi en leur sein.

Bien qu’il soit possible d’obtenir un certificat des formations, il faut savoir que celles-ci sont loin d’offrir le bagage nécessaire permettant d’exercer un métier dans le domaine. Elles sont toutefois un bon moyen à saisir pour découvrir le métier dans sa pratique. Mais également pour savoir si on est fait pour travailler dans le domaine ou pas.

Les formations immobilières Afpa

L’Afpa est un organisme de formation professionnelle qualifiante. Il existe depuis 1949 et a initialement été créé pour aider à la reconstruction économique de la France après la seconde Guerre Mondiale. L’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes est un outil travaillant en collaboration avec le service public de l’emploi. Il équipe les adultes en les mettant directement en situation sur le terrain et leur donne la possibilité de tester directement un métier.

D’un point de vue pédagogique, les stagiaires sont encadrés par un formateur expérimenté. Ce dernier est un professionnel reconnu dans son métier et ayant au minimum 5 ans d’expérience. Il guide le stagiaire dans l’apprentissage en fonction de son rythme, de ses avancées et de son assimilation du poste sur lequel il est placé.

Les offres de l’Afpa sont variées et permettent d’accéder : soit à un diplôme, soit à un perfectionnement dans son corps de métier, soit à une mise à jour réglementaire. Et l’apprentissage peut se faire selon 3 formules : soit en présentiel pour la préparation à un diplôme, soit en alternance, soit en ligne à distance.

Ainsi, pour le domaine de l’immobilier, l’Afpa propose des formations professionnalisantes en tant qu’Assistant Immobilier, avec des spécialisations en gestion locative immobilière, en transactions immobilières de vente ou de location ou encore en participations aux opérations courantes de gestion d’une copropriété.

Les avantages d’une formation immobilier en alternance

Si la théorie est importante dans le domaine de l’immobilier, il est également nécessaire de voir le métier d’un point de vue pratique. Et c’est ce que permet l’alternance. La formation immobilier en alternance allie la pratique à la théorie. Selon les centres, cela peut prendre la forme de 2 jours par semaine en école de formation et 3 jours en entreprise sur le terrain. Pour d’autres, ce sera 2 à 4 mois en école et 2 à 4 mois en agence sur le terrain.

Ainsi, on peut apprendre les techniques de négociation mais les assimiler vraiment au cours d’une transaction immobilière au sein d’une agence. De même, on peut apprendre les réglementations propres à la construction d’un nouvel immeuble et en voir l’application réelle durant son stage auprès d’un promoteur. La combinaison des 2 modes d’apprentissage est donc un très bon moyen pour assimiler ses cours.

Par ailleurs, les entreprises seront plus facilement enclines à embaucher un étudiant ayant suivi des cours en alternance qu’un étudiant n’ayant pas eu de stage pratique au cours de sa formation. L’embauche se fera d’ailleurs souvent par l’entreprise qui accueille le stagiaire en alternance : ayant déjà vu l’élève à l’œuvre, elle a pu apprécier ses qualités et compétences et sait déjà à quoi s’attendre.

Comment et pourquoi se reconvertir dans l’immobilier ?

Vous savez désormais que le domaine de l’immobilier regorge de ressources. Non seulement il recrute régulièrement tout au long de l’année ; mais en plus il offre un panel d’emplois divers et variés. Et les possibilités de formation pour adulte en immobilier sont également nombreuses. Si donc vous songez à vous reconvertir pour intégrer un secteur en plein essor, voici quelques astuces et conseils.

Astuces pour financer sa formation Pro Immobilier

Il existe plusieurs manières de se faire financer sa formation immobilière dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Tout d’abord, vous pouvez profiter de votre Compte Personnel de Formation, sur lequel se crédite une somme annuellement si vous êtes salarié. Nous développons ce point un peu plus loin. Le pendant de cette situation auquel vous devez néanmoins penser est : comment dégager du temps pour votre formation ? Si vous travaillez déjà, pensez à vous organiser pour pouvoir suivre votre formation, même si elle est à distance. Dédiez-y vos soirées et vos week-ends.

Si vous souhaitez vous former tranquillement sans la contrainte de votre emploi, vous pouvez demander à bénéficier du CPF de transition professionnelle, anciennement Congé Individuel de Formation. Pour en bénéficier, le salarié doit commencer par établir un projet de formation, qu’il présentera à une Commission Paritaire. Celle-ci validera, ou non, la pertinence du projet avant d’en accorder le financement. Il faudra ensuite faire la demande de congé à l’employeur par courrier recommandé. Ce courrier doit expliquer ce qui vous pousse à vous former : quelle formation vous souhaitez suivre, quels sont vos objectifs d’évolution, ce que vous pensez apporter de plus à l’entreprise, ou tout simplement quel autre poste vous souhaiter trouver en dehors. Votre employeur devra vous répondre dans un délai de 3 mois. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez considérer que c’est accepté. Il peut toutefois vous le demander une fois de le reporter de 9 mois mais pas deux. A l’issue de votre congé, vous retrouverez votre poste initial ou de niveau équivalent.

Les agents de la Fonction Publique peuvent aussi profiter de leur Congé de Formation Professionnelle limité à 3 années sur toute la carrière. Les conditions diffèrent selon qu’ils relèvent de la Fonction Publique territoriale, d’Etat ou hospitalière.

Formation immobilier adulte

Se lancer dans l’immobilier lorsqu’on vient d’un autre domaine nécessite de se former. Un paramètre à prendre en compte est le salaire : étant donné que l’adulte qui se forme n’a pas de bagage, et donc pas encore d’expérience dans le métier, il partira du salaire d’un débutant.

Sachant cela, l’idéal serait de faire son choix de formation immobilier adulte qui permette de gagner du temps. Une formation professionnalisante, spécialisée, alliant théorie et pratique permettra de prendre son nouveau poste rapidement. Ainsi, vous pouvez choisir un domaine précis comme la gestion locative, ou une formation générale en techniques immobilières. Mais il est tout à fait possible de reprendre des études et de vous concentrer sur l’obtention d’un diplôme.

Les différents prix des formations en immobilier

Le prix d’une formation immobilier est extrêmement variant : en effet, il va de 150 euros pour un module loi ALUR à plus de 6 000 euros. Celui-ci dépend de plusieurs critères : tout d’abord le diplôme ou certificat visé ainsi que sa durée. Une formation immobilier professionnelle certifiante coûtera par exemple moins cher qu’un BTS ou une Licence professionnelle. Le certificat peut s’obtenir après maximum 18 mois, tandis qu’un BTS nécessite deux années, et une Licence trois.

Ensuite, le type de formateur influe sur le prix : un professeur ou un professionnel en activité ; ayant 5 ou plus de 15 ans d’expérience. Enfin, le lieu de dispensation de la formation est également un élément ayant un poids sur le prix de la formation immobilière.

Pour une formation professionnelle spécialisée, comme traitant de l’investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation immobilière, il faut compter 900 euros environ.

Pour un BTS Professions Immobilières, et selon le centre de formation où vous le suivez, il faut compter entre 1 500 et 2 500 euros le diplôme, que vous le suiviez en présentiel ou à distance.

Pour une Licence professionnelle de niveau Bac+3 ou un Master de niveau Bac+5, il faut compter 4 500 euros dans un centre de formation immobilier privé.

Ces indications tarifaires indicatives sont hors frais d’inscription et sont à vérifier systématiquement auprès du centre de formation qui vous intéresse.

 

Formation immobilière éligible CPF

De manière générale, toute formation diplômante et professionnalisante est encouragée par l’Etat. Le dispositif qu’il a mis en place pour encourager ces démarches de formation est le CPF, Compte Personnel de Formation. Si votre formation immobilier est éligible au CPF, tout ou partie de vos frais seront couverts.

 

Comment fonctionne le CPF ?

Le CPF est un droit de formation mis en place pour toute personne salariée. Autrefois appelé DIF, Droit Individuel à la Formation, il accordait 20 heures de formation par an à chaque employé qui a travaillé une année complète. Depuis septembre 2018, ce droit a été monétisé et les heures accumulées ont été transformées en euros sur un compte individuel, propre à chaque salarié. Le fonctionnement reste le même : un employé cotise 500 euros par année complète travaillée, le plafond du compte étant fixé à 5 000 euros.

Même si une personne active a changé d’employeur, son Compte Personnel de Formation n’en est pas impacté. Il continue à cumuler des droits de formation en fonction du nombre de trimestres travaillés. Cette somme est entièrement à sa disposition et uniquement consultable sur le site officiel du CPF : https://www.moncompteformation.gouv.fr. Elle ne peut être cessible, ne peut servir qu’au financement d’une formation, et est valable jusqu’à la veille de la retraite du salarié.

 

Comment financer une formation immobilière avec le CPF ?

Le site internet du CPF propose directement des formations auprès d’organismes partenaires reconnus. Une personne qui souhaiterait donc effectuer une formation immobilière avec le CPF peut tout à fait la trouver via son compte. Il suffit de regarder les organismes proposés, leurs programmes et le coût des formations. Si ce dernier est inférieur ou égal au montant disponible sur le compte, le salarié n’aura rien à débourser : tout peut se faire directement via moncompteformation.gouv.fr. Si le montant est inférieur au coût de la formation, le salarié devra régler la différence de sa poche.

Il est également possible que la formation immobilière qui vous intéresse ne soit pas sur le site. Dans ce cas, il conviendra de contacter l’organisme en question et de vérifier avec lui si la formation est éligible au CPF. Si l’organisme est reconnu, en général c’est possible. Il vous fournira par la suite un devis reprenant le coût de la formation, ses dates ainsi que le lieu où elle se tiendra, ainsi que toutes les informations légales à son sujet (nom ou raison sociale, SIRET). Toutes ces informations seront à renseignées sur le site du CPF via un formulaire de demande de financement. Vous recevrez ensuite la réponse sous 1 mois : faites donc attention à prévoir un délai large pour vos démarches.Opérateur de compétences

Offre pré-inscriptions à la formation investissement immeuble de rapport

Nous proposons un tarif de 950 euros TTC pour la formation complète pour les 10 premiers inscrits. Cette formation immeuble de rapport sera par la suite commercialisé à 1450 euros TTC