Nos conseils pour se lancer efficacement dans l’immobilier

Sommaire

L’immobilier est aujourd’hui un mode de placement en forte progression. Les professionnels sont d’ailleurs nombreux à investir leurs argents dans ce domaine. Mais depuis quelques années, les particuliers sont de plus en plus nombreux à se lancer dans l’immobilier. Toutefois, il n’est pas facile de gagner la bonne rentabilité et obtenir un important patrimoine par cette méthode. Adoptez plusieurs techniques afin de garantir la réussite de ce projet d’investissement. Ce guide est là pour vous aider à réussir votre projet d’achat immobilier.

Apprendre à gérer ses finances personnelles

Avant de se lancer dans l immobilier, il est primordial de savoir gérer ses finances personnelles. Cela vous évitera de dépenser inconsciemment votre argent dans des produits qui n’en valent pas la peine. Cette compétence est très importante, car elle peut même devenir une source de motivation.

En effet, s’il est possible de gagner beaucoup d’argent dans le secteur immobilier, une mauvaise gestion serait une catastrophe. En ayant les bonnes bases de gestion, vous pourrez réussir des investissements sans risque. Cette étape demande de la motivation et de la volonté afin d’atteindre vos objectifs et devenir indépendant financièrement.

Pour faire face aux coups durs pour la sécurité de sa famille

Apprendre la gestion financière permet de mieux appréhender les dépenses de la vie quotidienne. Après les factures, et les travaux divers, vous pourrez faire face aux imprévus et vous projeter sereinement dans le futur. C’est un apprentissage difficile, mais nécessaire notamment en matière d’investissement immobilier.

Une bonne gestion de ses finances doit passer par la constitution d’une épargne pour soi-même. Cela contribuera à mettre sa famille à l’abri du besoin en cas de problème et assurer un avenir à vos enfants.

Pour avoir du poids dans les négociations

Lorsque vous êtes apte à gérer vos finances comme il le faut, votre banquier saura apprécier ce point. Ce bon signe vous permettra d’obtenir facilement sa validation afin de demander des crédits pour vos projets immobiliers. De plus, c’est une garantie supplémentaire pour négocier avec un promoteur ou un vendeur.

Lorsque vous êtes certain de ne pas pouvoir gérer efficacement vos finances, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Un agent immobilier vous conseillera sur les achats à effectuer, un mandataire immobilier peut se charger de l’administration de ces patrimoines et vous décharger de la partie finance.

Prendre le temps de se former pour bien faire

Suivre une formation spécialisée dans le domaine immobilier permet de maîtriser les aléas de ce secteur. Cela vous évitera des erreurs qui peuvent vouloir entraîner la faillite.

Se former en investissement est un gage de sécurité

Se lancer dans l’immobilier sans formation est un risque. En possédant les connaissances dédiées, vous pourrez mieux prendre vos décisions. Que ce soit pour le montage financier ou le choix du bien à acquérir, vous aurez la garantie de faire les bons choix. De cette manière, vous ne perdrez pas inutilement votre argent.

Vous pourrez en apprendre plus sur la gestion d’un bien immobilier, les obligations dans l’immobilier locatif ou les conditions pour revendre. L’objectif est de fructifier les investissements et de générer des revenus dans le long terme.

Une formation pointue dans de nombreux domaines

La formation immobilière couvre de nombreux domaines. Vous y apprendrez le côté juridique et le côté commercial de l’investissement immobilier. Le choix du statut de votre société, agence immobilière ou société civile et immobilière entre dans la formation juridique.

La formation touche également le domaine financier et peut vous aider à avoir un d’esprit d’un bon investisseur immobilier. Vous pourrez ainsi faire la différence entre le Cashflow et revenu foncier. Au niveau fiscal, la formation doit avoir pour objet de gérer les impôts à payer, et vous fera découvrir la différence entre taxe foncière et crédit immobilier.

Vous pourrez également trouver de bonnes affaires au sein d’un centre de formation immobilier.

Définir un projet « réaliste »

La réussite d’un projet, que ce soit dans l’immobilier ou non, est définie par une bonne préparation.

En quoi consiste l’étude de marché en matière immobilière ?

L’étude de marché est un procédé indispensable avant d’investir dans l’immobilier. Durant cette étape, vous aurez à rechercher le type de bien qui sera accessible à votre budget. Mais aussi, vous pourrez collecter des informations sur vos potentiels clients, la concurrence éventuelle et le choix du lieu de l’implantation de votre projet immobilier.

Cette étude vous permettra de suivre l’état du marché en milieu urbain et dans les petites villes. Souvent, vous noterez une grande différence de prix, car le secteur stagne en raison du manque d’acheteur ou de locataire.

Détails sur l’étude du marché à faire

Il faut en premier lieu s’intéresser sur :

  • Les tendances du marché, surtout au niveau du chiffre d’affaires ;
  • Le type de transaction que vous pourrez faire, en prenant en compte du prix du m2 ou prix du loyer des immeubles, des maisons ou terrains.

L’analyse du marché immobilier va donc porter sur :

  • L’analyse des comportements sociaux et économiques des habitants d’une région précise, par exemple le nombre de ménages propriétaire ;
  • Le nombre de logement, de projets immobiliers en cours ;
  • L’évaluation de la capacité de la concurrence, nombres d’employés ou chiffre d’affaires ;
  • La situation du marché immobilier local par rapport à votre rentrée.

L’étude du marché est importante pour créer un dossier parfait. Cela vous aidera à obtenir un crédit bancaire pour la réalisation des projets immobiliers.

Bien définir sa zone pour se lancer dans l’investissement locatif

L’investissement locatif offre de nombreux avantages, notamment le fait d’avoir la possibilité de se constituer un patrimoine immobilier pour l’avenir.

Pourquoi opter pour l’immobilier locatif ?

L’immobilier locatif est devenu depuis quelques années un investissement sûr pour de nombreux particuliers et professionnels. Tout d’abord, les biens immobiliers à louer peuvent s’acheter à crédit sur plusieurs années. En plus des prêts octroyés par les institutions financières, l’état a également mis en place des lois facilitant cette acquisition.

Investir dans un bien immobilier locatif va vous octroyer des allègements fiscaux importants. Vous pourrez profiter de plusieurs dispositifs en fonction du type de bien immobilier : immobilier neuf, immobilier ancien, résidence avec services, monuments historiques. Parmi les dispositifs les plus connus, il y a la loi Pinel, qui permet une réduction d’impôts allant jusqu’à 21 % de son prix d’achat sur 12 ans maximum.

Enfin, après avoir remboursé votre crédit immobilier, vous allez disposer d’un revenu rentable avec l’immobilier locatif. Par rapport aux actifs financiers, sa rentabilité est plus intéressante.

Comment choisir son bien immobilier locatif ?

Le choix du bien immobilier locatif doit prendre plusieurs critères notamment votre enveloppe budgétaire. Il faut aussi prendre en compte la taille du logement locatif, ainsi que les appartements de type studio ou 2 pièces vous permettent d’investir avec un petit budget. Contrairement aux biens immobiliers plus grands type appartements T3, la cible de la location sera les couples ou des familles.

Quant aux petits logements, la principale cible sera les personnes seules ou les couples sans les enfants. Ce genre de bien immobilier a un turn-over, c’est-à-dire que la fréquence de changement de locataires est plus intense. Cette situation à l’inconvénient d’engager des frais de rénovation plus importante.

Pour les immobiliers neufs ou anciens, le choix dépend en grande partie de vos besoins personnels. En effet, pour un bien neuf vous n’aurez pas de travaux à prévoir. Vous allez acquérir un logement pratique et fonctionnel pour faciliter la vie de votre locataire et être conforme aux normes légales.

Dans le cas d’un investissement locatif ancien, vous pouvez trouver un bien immobilier qui à des prix abordables. Mais ces derniers sont souvent en piteux état. De ce fait, il vous faudra prévoir un budget considérable pour les travaux de rénovation. Vous devrez souvent réaliser une mise aux normes du logement et une réhabilitation de toutes les pièces.

Optez pour un immeuble locatif qui soit proche de votre domicile, ou au maximum à une heure de distance pour un premier achat. Cela vous permettra de faire un suivi des travaux, mais aussi d’évaluer régulièrement l’état du bien une fois loué.

Passer à l’action sérieusement afin de se lancer

Le premier achat immobilier peut porter sur un bien à rénover. Mais malgré les investissements, ceci peut être une excellente affaire dans le long terme.

Réaliser des économies avec un bien immobilier à rénover

De plus en plus d’acquéreurs et investisseurs se tournent vers les biens immobiliers à rénover. La principale raison étant de faire des économies comparées aux biens neufs. En effet, les biens immobiliers en vente qui nécessitant des travaux de rénovation sont parfois affichés à des prix bien inférieurs à celui du marché. Dans ce cas, l’économie réalisée peut correspondre au prix total des travaux à engager. Pour une société immobilière, il pourra négocier le prix d’achat et réaliser de substantielles économies.

Le choix de l’emplacement de l’immeuble à rénover contre les risques de vacance

Avant de vous lancer, prenez le temps de choisir l’emplacement de votre futur bien immobilier. Optez pour une zone où la demande de logement est existante et importante. Cela vous évitera d’avoir une maison ou un appartement sous les bras et qui mettent des mois, voire des années à être loué.

Pour cela, vous devrez en premier lieu définir votre type de cible : les étudiants, les familles, les entrepreneurs, les célibataires… De cette manière, vous pourrez vous adapter aux demandes des locataires.

Bénéficier des aides de l’État avec des biens immobiliers à rénover

Acheter un bien immobilier ancien à rénover vous fera aussi bénéficier de certaines aides de l’État. Le premier étant la réduction du taux de la TVA pour tous les travaux d’amélioration énergétique ou d’isolation thermique. Par rapport aux crédits d’impôt sur le revenu, le propriétaire et le locataire de l’immeuble ont y droit pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Dans le secteur immobilier, l’achat d’anciens immeubles est en plein boom depuis quelque temps. Mais dans tous les cas, il faudra réduire les travaux au maximum pour avoir plus de bénéfice.

Quelques erreurs à éviter

Si se lancer dans un investissement immobilier n’est pas une chose facile, des erreurs peuvent facilement être évitées pour réussir son projet.

Les erreurs par rapport au montant de l’investissement

Il est indispensable de ne pas miser votre avenir sur les réductions fiscales accordées par l’État. Cette erreur se trouve essentiellement dans l’immobilier locatif, car les investisseurs se focalisent trop sur l’éligibilité à un dispositif fiscal comme la loi Pinel. Cela vous évitera d’avoir un pouvoir d’achat faible le temps du paiement du bien.

Si vous êtes encore novice dans le domaine, il vaut mieux recourir aux services d’une agence spécialisée pour garantir la fiabilité de l’investissement. Ces experts vous aideront à éviter tous types d’arnaques. Soyez vigilant face aux prix d’achat trop élevés, afin de mieux calculer la rentabilité du bien et le loyer que vous allez percevoir.

Penser à devenir riche rapidement par l’immobilier est un mauvais calcul. Pour qu’un bien immobilier puisse dégager un bénéfice confortable, une vingtaine d’années est nécessaire en moyenne. De plus, pour bénéficier de certaines aides, vous devrez respecter un système de plafonnement de loyer et suivre la tendance du marché.

Les erreurs relatives à l’emplacement du bien immobilier

Le choix de l’emplacement du bien immobilier doit être objectif et non pas résulter d’un coup de cœur. Ainsi, ne faites pas l’erreur de choisir d’investir dans une ville uniquement, car vous souhaitez y habiter ou que vous avez de la famille ou des amis. Trouvez des arguments plus commerciaux afin de vous assurer de gagner de l’argent.

Pour augmenter les chances de rentabiliser votre investissement, le choix de la ville ne doit pas être pris à la légère. Si vous souhaitez faire louer le bien immobilier, plusieurs questions doivent être posées :

  • Quel est le potentiel du logement à louer ?
  • Comment est l’activité autour du bien ?
  • Quels sont les moyens de transport à disposition ?
  • Quelles sont les règles obligatoires du quartier ou de la commune ?

Célébrer votre premier investissement locatif

Une fois votre investissement immobilier effectué ou qu’il est réussi, vous pouvez penser à célébrer. Prenez le temps de faire des vacances avec votre famille, ou aller diner dans un grand restaurant gastronomique. Cependant, il ne faut pas oublier que les bénéfices doivent être réinvestis dans d’autres projets immobiliers et que vous serez obligé de recommencer le processus et de faire attention pour éviter de tout perdre.

Offre pré-inscriptions à la formation investissement immeuble de rapport

Nous proposons un tarif de 950 euros TTC pour la formation complète pour les 10 premiers inscrits. Cette formation immeuble de rapport sera par la suite commercialisé à 1450 euros TTC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *